carte ile de france accéder à monfort l'amaury
acceder à la visite 360 degrés
Publié le 9 février 2017
Éditorial

En ce début d’année, propice aux bonnes résolutions, et à l’espérance d’un monde meilleur, parlons de la présence apaisante et généreuse de notre forêt.
J’ai coutume de dire que la qualité de vie à Montfort repose sur les bons équilibres dont la ville bénéficie.
Bien la gérer consiste essentiellement à les respecter.
Il en va de même de notre forêt.
Au train où vont les choses, c’est même un devoir impérieux.
Les équilibres de la forêt sont en effet soumis à des tendances plus menaçantes qu’il n’y parait.

Le classement du massif de Rambouillet (autrefois de Montfort) en forêt de protection est une première réponse à la pression de l’urbanisation. 00. Éditorial
Cependant les franciliens sont toujours plus nombreux à la fréquenter dans une cohabitation toujours plus délicate entre activités professionnelles et de loisirs, qui impose une vigilance accrue pour protéger faune, flore, réseau hydraulique et ouvrages d’art.
Un équilibre sauvegardé de la forêt c‘est aussi une gestion raisonnée de l’exploitation du bois, la régulation du grand gibier et la préservation de l’agriculture en lisière de forêt.
Ainsi l’avenir de notre forêt c’est d’abord le respect des usages saisonniers, le maintien des métiers ruraux et forestiers en dépit du développement de nombreux usages récréatifs.
Penser notre forêt comme un vaste « jardin public aménagé  » offert aux seuls loisirs des franciliens du week-end condamnerait à terme ce territoire qui nous protège.
Il est donc de notre intérêt de veiller sur son caractère authentique en mesurant le privilège d’appartenir à ce territoire aux portes de Paris, où plaines, bois et pâtures sont intimement mêlés au charme discret de notre cité millénaire.


Hervé PLANCHENAULT
Maire de Montfort l’Amaury
Président de la Communauté de Communes Cœur d’Yvelines