carte ile de france accéder à monfort l'amaury
acceder à la visite 360 degrés
Publié le 7 janvier 2015
Vigipirate : alerte attentat en Ile-de-France

Mercredi 7 janvier 2015, a eu lieu une attaque au siège du journal Charlie Hebdo dans le XIe arrondissement à Paris.

Le Premier ministre a décidé de relever le plan Vigipirate au niveau « alerte attentat », niveau le plus élevé, sur l’ensemble de la Région Ile-de-France.

Vigipirate : alerte attentat en Ile-de-FranceLes organes de presse, les grands magasins, les lieux de culte ainsi que les transports vont faire l’objet immédiatement d’une protection renforcée.

Toutes les forces disponibles sont mobilisées et des renforts civils et militaires seront déployés dans le cadre du plan Vigipirate.

L’ensemble des préfets, sur tout le territoire, ont consignes de renforcer la vigilance et de mobiliser les forces placées sous leur autorité.

Tous les moyens sont mis en œuvre pour identifier, traquer et interpeller les auteurs.

Le Premier ministre a décidé d’activer la cellule interministérielle de crise et a confié la conduite des opérations au ministre de l’Intérieur. L’ensemble des services de l’État se sont mobilisés immédiatement après l’attentat perpétré à Paris. Bernard Cazeneuve a adressé des instructions aux préfets afin que soient prises toutes les dispositions nécessaires à la protection de nos concitoyens sur tout le territoire national.

En savoir plus sur le plan vigipirate

L’ensemble des services de police et de gendarmerie sont ainsi mobilisés afin de mettre en œuvre les mesures prévues par le plan Vigipirate, dont le niveau a été relevé en Ile de France, avec le passage au stade "alerte attentat". Ainsi, la surveillance des gares, des sites touristiques, des lieux de cultes ainsi que des sièges des organes de presse a d’ores et déjà été renforcée.

En complément, des CRS et gendarmes mobiles, ainsi que des militaires, sont en cours de déploiement aux côtés des effectifs locaux.

Une cellule d’information du public a été activée par la Préfecture de Police de Paris : 0800 40 60 05.

Un numéro destiné à recueillir témoignages et renseignements a été mis en place par la police judiciaire : 0805 02 17 17 (numéro vert).

Le ministre de l’Intérieur appelle l’ensemble de nos concitoyens à la vigilance, au sang-froid et à la solidarité.